octobre 12

Connaissez-vous le PARI POSITIF ?
Oh, je n’ai rien inventé, mais un peu de réflexion personnelle m’a amené à vous parler de cette attitude particulière.

Tout a débuté un soir, alors que, comme d’habitude, je me morfondais sur mon sort. Je broyais du noir et j’aimais ça.

Je me suis aperçu que le temps passait et que moi, j’étais incapable de faire autre chose que lister tout ce qui n’allait pas dans ma vie.
Du ciel qui n’était pas assez bleu à mes proches qui ne me comprenaient jamais, en passant par mon incapacité à affronter la vie etc…

Cela aurait pu être une bonne chose si j’avais su quoi faire de tout cela.
J’entends par là, en tirer un quelconque enseignement.

La vérité s’est alors imposée à moi comme une évidence.
J’étais incapable de voir les choses et de les interpréter autrement qu’à travers un filtre négatif.
Rien n’allait jamais ou ne convenait à ma petite personne. Mon humeur du jour m’était dictée par les éléments extérieurs. En gros, je ne maitrisais absolument rien !
Ce qui avait pour effet pervers de me rendre encore plus négatif.

J’ai donc compris un jour, que je devais changer ma façon de percevoir les choses, de les interpréter. J’ai alors décidé de faire un pari avec moi-même.
Le deal était très simple. Si je réussissais à tenir l’engagement pris, je me récompenserais en conséquence. Facile !

Ouais, enfin, pas tant que ça. En fait j’avais parié que je tiendrais une semaine sans avoir la moindre pensée négative.
Croyez-moi si vous le voulez, je n’ai pas tenu plus de cinq minutes !

J’ai alors réessayé, prétextant la première fois une insuffisance de préparation préalable, puis la seconde fois, que je n’étais pas encore prêt.
A la troisième tentative, j’ai dû me rendre à l’évidence, ce qui s’annonçait comme une simple formalité était devenu un vrai défi.

Soyons clairs, entre tenir des propos sur la façon dont tout devait se dérouler et mettre en pratique cette théorie, il y avait un méchant décalage.
C’est là que je me suis dit que je devais avant tout formaliser une procédure à suivre.
Je vous livre aujourd’hui cette procédure.
Encore une fois, ne soyez pas tenté de croire que cela est facile. Je vous le répète, ce n’est pas le cas.

Pour certains, cela le sera plus que pour d’autres mais à aucun moment, cela ne se fera sans CONTRÔLE DE VOS DÉCISIONS.

OK, allons-y.

  • Commencez par définir une durée incompressible pendant laquelle vous ne devrez pas avoir de pensées négatives.
    Attention, ne soyez pas trop prétentieux la première fois. Sinon, vous courez droit à l’échec.
  • Débutez par un essai d’une simple journée. Si vous y parvenez, passez à une semaine pour terminer à 21 jours.
    Pourquoi 21 jours? Tout simplement parce que c’est le délai nécessaire à une nouvelle habitude pour devenir un automatisme.

Lorsque je dis qu’il faut tenir sans pensée négative, cela veut dire qu’à chaque « dérapage », il vous faudra absolument repartir au jour 0.
Vous vous rendrez alors très vite compte qu’une simple journée peut se transformer en, une, voire plusieurs semaines avant de réussir ce pari.
Certains d’entre vous n’iront même pas au bout de l’expérience.

Sachez cependant que lorsque vous aurez franchi le premier palier de ce pari, votre vie aura déjà changée.
Vous aurez commencé à reprendre le contrôle de votre vie.

Comment cela se manifestera-t-il?
En ce qui me concerne, je me suis très rapidement aperçu que les gens qui m’entouraient me rendaient plus de sourires, qu’ils cherchaient plus m’a présence. Certains m’ont même dit qu’ils me trouvaient plus agréable à vivre car de meilleure compagnie.
Dans les semaines qui ont suivies, ma vie professionnelle à été totalement bouleversée.
J’ai retrouvé confiance en moi suite au nouveau comportement que les gens avaient avec moi. Ce qui a eu pour conséquence directe de faire enfin remarquer mon travail par mon employeur du moment. Puis cela a été la promotion…etc

Encore une fois, je ne dis pas que c’est magique. Je dis simplement que cela m’a poussé à modifier ma façon de penser et surtout à prendre conscience que je pouvais « agir » sur les éléments qui constituaient ma vie au lieu de la subir passivement.

En résumé, Choisissez d’être heureux et c’est ce que vous obtiendrez.

Pour terminer ce post, je vous livre cet adage en guise de réflexion à méditer :

Ne passez pas votre temps à vous concentrer sur l’endroit ou vous ne souhaitez pas aller, car inévitablement, c’est là que vous vous retrouverez…

Et vous, combien de temps tiendrez-vous?

A bientôt.